Passionné par l'aviation, Jean Mermoz s'engagea en 1920 dans l'armée de l'air.

Pilote breveté en 1921, il fut dépêché en Syrie où son courage et sa grande maîtrise de l'air lui valurent plusieurs citations.

Démobilisé en 1924, il entra au service de la société Latécoère et fut affecté à la ligne Toulouse - Barcelone - Alicante.

En 1925 il vola sur la ligne Casablanca-Dakar.

Le 10 mai 1927, il inaugurait la ligne Toulouse-Saint-Louis du Sénégal sans escale. La même année il fut chargé par la Compagnie Générale Aéropostale d'assurer la ligne Buenos Aires-Rio de Janeiro.

Le 12 mai 1930, à bord d'un hydravion "Latécoère 28" baptisé "Le Comte de la Vaulx" il réalisa pour la première fois en une vingtaine d'heures la liaison Toulouse - Saint-Louis - Natal au Brésil, transportant 130 kgs de courrier.


Rapidement, les 13 400 kms séparant Toulouse de Santiago du Chili furent parcourus en un peu moins de 109 heures dont 20 heures d'escale.

Le 16 janvier 1933 il relia Dakar à Natal à la vitesse moyenne de 227 km/h. Après une dizaine de traversées de l'Atlantique Sud, Jean Mermoz décolla de Dakar le 7 décembre 1936, à bord de "La Croix du Sud". Quelques heures plus tard, on capta le message radio suivant, "Coupons moteur arrière droit". Rien ne fut retrouvé de "la Croix du Sud".


Passionné par l'aviation, Jean Mermoz s'engagea en 1920 dans l'armée de l'air.

Pilote breveté en 1921, il fut dépêché en Syrie où son courage et sa grande maîtrise de l'air lui valurent plusieurs citations.

Démobilisé en 1924, il entra au service de la société Latécoère et fut affecté à la ligne Toulouse - Barcelone - Alicante.

En 1925 il vola sur la ligne Casablanca-Dakar.

Le 10 mai 1927, il inaugurait la ligne Toulouse-Saint-Louis du Sénégal sans escale. La même année il fut chargé par la Compagnie Générale Aéropostale d'assurer la ligne Buenos Aires-Rio de Janeiro.

Le 12 mai 1930, à bord d'un hydravion "Latécoère 28" baptisé "Le Comte de la Vaulx" il réalisa pour la première fois en une vingtaine d'heures la liaison Toulouse - Saint-Louis - Natal au Brésil, transportant 130 kgs de courrier.


Rapidement, les 13 400 kms séparant Toulouse de Santiago du Chili furent parcourus en un peu moins de 109 heures dont 20 heures d'escale.

Le 16 janvier 1933 il relia Dakar à Natal à la vitesse moyenne de 227 km/h. Après une dizaine de traversées de l'Atlantique Sud, Jean Mermoz décolla de Dakar le 7 décembre 1936, à bord de "La Croix du Sud". Quelques heures plus tard, on capta le message radio suivant, "Coupons moteur arrière droit". Rien ne fut retrouvé de "la Croix du Sud".